L’évolution de carrière dans l’informatique

toulouseLe week-end dernier, j’étais à Toulouse, retour dans mon ancienne vie, mes anciens collègues, aujourd’hui mes amis. C’était bien entendu l’occasion de parler potins, ragots, évolutions, savoir qui a démissionné et où chacun est parti.  C’était aussi l’occasion de remettre un débat sur le tapis : pour nous, développeurs, quelles possibilités d’évolution de carrière ? Mais au fait, qu’est ce que c’est l’évolution de carrière ? Comment ça se mesure ?
Continuer la lecture de L’évolution de carrière dans l’informatique

[Free][FTTH][THD] Fibre Optique : les délaissés du net

Une fois n’est pas coutume, il me faut un exutoire, et ce blog en sera le théâtre…

Je suis arrivé sur Paris mi-janvier 2012. On avait tout bien préparé, avec un appartement qui nous attendait depuis décembre. En bon geek, l’une des premières choses que je fais, c’est lancer l’abonnement à internet (parce que bon, faut pas déconner…). Etant un vieux de la vieille chez Free (j’ai à peu prêt tout connu avec eux : coupures de ligne, écrasement, Freebox qui crame et j’en passe…), j’ai tenu à retourner chez eux pour plusieurs raisons. Tout d’abord parce que leur philosophie du moindre coût me plait, avec un matos bien geek (lecteur blue ray, NAS…), et que pour la peine je connais bien leur SAV et tous les rouages pour faire avancer rapidement les problèmes…

Ça, c’est ce que je croyais…

Donc mi-décembre, je m’inscris chez eux, avec une offre qui m’a donné des étoiles dans les yeux: mon appartement est éligible à la Fibre Optique… Diantre !!

L’inscription est lancée, et le processus commence…

Alors quelle est la démarche? La première chose, c’est de prendre rendez-vous avec un technicien qui va venir installer dans l’appartement un boitier auquel nous pourrons brancher la fibre. Prévoir une matinée ou une après-midi complète pour ça. Le rendez-vous a été rapide, en fonction de nos disponibilités respectives, il est possibles d’avoir un technicien qui vient sous 7 jours… D’ailleurs il a été efficace, arrivé à 8h30 du matin, quelques trous, boitier accroché au mur, et fibre déployée proprement le long de la plainte jusqu’au palier de mon appartement. Il m’a ensuite expliqué qu’un technicien passerait dans les prochains jours pour souder cette petite fibre à celle de l’immeuble, mais que je n’avais pas besoin d’être là, c’est sur mon palier. « Mais on va voir apparemment il y a un problème dans le câblage de l’immeuble, mais ne vous inquiétez pas… ».

Première alerte.

Le lendemain matin, en partant bosser, je croise le fameux technicien qui devait faire la soudure. Il me confirme qu’il y a un problème dans le câblage de l’immeuble et qu’il ne peut rien faire. C’est Free Infrastructure qui doit venir, mais ça, ça va prendre du temps… Compter 3 semaines qu’il me dit.

A partir de ce jour là, début janvier, mon rapport avec Free n’est plus qu’un très long chemin de croix…

J’ai du cumuler entre 20 et 30 appels au 3244. Le drame de Free Optique, c’est que les conseillers n’y connaissent rien (même si j’ai vu une petite progression). Un exemple parlant, c’est que dans le tas, certains se sont évertués à me demander mon numéro de téléphone en 01 pour avoir accès à mon dossier. « Mais monsieur, sans votre numéro de ligne, je ne peux rien faire! ». Il faudra leur expliquer que l’intérêt de la Fibre, c’est aussi de ne plus avoir besoin de numéro de ligne France Telecom… Et j’avais beau leur donner mon fameux identifiant Fibre Optique (FO………), ils ne comprenaient pas.

Point négatif numéro 1 : manque de formation des conseillers SAV sur la fibre.

Ce qui est extrêmement frustrant, c’est que l’interlocuteur du 3244 n’a qu’un seul pouvoir : ouvrir des tickets incidents. Il n’y a que ça, il remonte des choses, et quand on rappelle, il ne peut dire que : « le ticket est ouvert, on s’occupe de vous… ».

Non, après 4 ou 5 mois d’attente, on ne s’occupe pas de moi, ce n’est pas vrai. Mais ce n’est pas de leur faute… Le problème, c’est qu’ils n’ont aucun moyen d’avoir un retour direct de la part de Free Infrastructure pour savoir ce qu’il se passe vraiment. Ils sont dans le flou, comme nous.
Ce qui est aussi incroyable, c’est qu’à l’étape 1 de l’inscription, on n’a même pas accès à la partie Support du site internet. On est directement déconnecté de sa session si on essaye de suivre les tickets incidents. Donc téléphone obligatoire.

Point négatif numéro 2 : Manque total de communication horizontal au sein des services de Free (entre les opérateurs du 3244 et Free Infrastructure en ce qui me concerne)

Après, on ne peut pas non plus lutter contre la bétise de certains…
« Mais elle affiche quoi votre Freebox ? ».
« Je ne l’ai pas reçu ma Freebox… ça fait plus de 2 mois que je suis bloqué à l’étape 1 de l’inscription. Vous devez bien le voir non? ».
« Mais… Vous êtes surs? »
« ……. »

Il faut aussi savoir que si on appelle à moins de 7 jours d’intervalle du dernier appel, les conseillers ont pour consigne de dire que ça ne sert à rien, puisqu’on s’occupe de nous. Il se trouve qu’un des conseillers un peu plus zélé que les autres m’avait mis en attente, ne trouvant pas ma situation normale, et avait demandé plus de renseignement à son chef. Le dit chef est supposé avoir écrit à Free Infrastructure pour avoir plus de détail sur mon dossier, histoire qu’on puisse me répondre correctement. On m’a alors demandé de rappeler quelques jours après si je n’avais pas de nouvelles d’eux. Et bien je n’ai plus jamais eu de nouvelles de ce fameux coup-de-fil, comme si il n’avait jamais existé. Mais, sauf exception (comme ce fameux conseiller), le dialogue que j’ai eu avec le conseiller m’amène au…..

Point négatif numéro 3 : On m’a pris 80% du temps pour une truffe…

Au bout de 4 mois et demi, on m’a appelé pour me proposer l’ADSL Free, en attendant la portabilité vers la fibre.
Pourquoi avoir attendu 4 mois et demi ?!! Entre temps, je m’étais abonné à l’ADSL chez un concurrent, sans engagement, histoire d’attendre gentiment la fibre (je suis pourtant un gentil et fidèle client non?). Je n’allais pas rester tout ce temps sans internet… Je remercie d’ailleurs ma chère compagne qui s’est douté plus vite que moi du pot au rose dans lequel on était fourré, et qui m’a poussé à m’abonner à l’ADSL à côté…

Point négatif numéro 4 : Réactivité du service commercial proche du néant.

Plus rien n’avait bougé jusqu’à ces derniers jours. D’un coup, tout s’est débloqué, ma ligne optique a été validée, le colis Freebox a été envoyé via UPS, et réceptionné le lendemain. 5 mois et demi après le début de l’inscription, notez le bien.

On notera les jolies dates Unix non initialisées… 🙂

Je suis rentré chez moi le soir, ouvert mon précieux paquet avec émotion, branché tendrement le tout et… rien. Nada… Queudal… Bloqué à l’étape 2, recherche de signal.

Bref, je crois que je commence à un peu désespérer. J’ai passé un appel hier soir à la hotline, et un nouveau ticket d’incident a été ouvert. Même joueurs, on y retourne… 

Point négatif numéro 5 : Attention, un problème peut en cacher un autre.

 

Ce qu’il faut retenir

  • De mon humble expérience… Quand on appelle et qu’on a l’impression de ne pas être entendu, raccrocher, et rappeler pour avoir un autre conseiller.
  • Prendre le temps de répondre aux formulaires de satisfaction que l’on reçoit par mail après certains appels. Après tout, ça sert à ça.
  • Tous les engagements et les délais (technicien itinérant dans les 10h, 1 mois d’obligation de résultat…)  qui sont valables pour l’ADSL ne le sont pas pour la fibre. C’est très très important de s’en rendre compte et ça montre bien à quel point l’offre Fibre est laissée sur le carreau.
  • Free Infra n’ont pas les moyens de tenir leurs promesses. Un petit tour sur le site internet suffira à s’en convaincre : http://ftth.free.fr
  • L’abonnement ne débute pas tant que la freebox ne s’est jamais connectée. On peut toujours résilier sans frais.
    En ce qui me concerne, je persiste, je veux voir jusqu’où tout ça va me mener… La lettre au service client est déjà prête pour obtenir au moins 30 ans de gratuité 🙂

Je ne pense pas être le seul dans ce cas, un des oubliés de la Fibre Optique… N’hésitez pas à me contacter si jamais !

LB.

Edit : Le 15 Juin 2012, un technicien Free est venu à mon domicile. Il m’a appris que dans mon batiment, la fibre était mutualisée, et la propriété de France Telecom… Il a vérifié mon installation qui n’avait apparemment aucun soucis. Il a ensuite appelé France Telecom qui avait mal référencé mon dossier (…), et 5 minutes plus tard, après mise à jour de mon dossier par France Telecom, ma Freebox affichait l’heure… Totalement incroyable. Je regretterai deux choses : Que Free ait mis 6 mois à m’envoyer quelqu’un, et bien évidemment que la mutualisation amène aux même emm…. qu’avec l’ADSL. Des concurrents qui sont des intermédiaires potentiels dans le service, ça n’a jamais rien amené de bon.
je regretterais un débit en download assez décevant, genre 25Mb/s… Par contre l’upload est pas mal, facile 15Mb/s je pense… Bref, j’ai la fibre…

De la force des réseaux sociaux (?)

Je voulais réagir à une information du moment qui me dépasse complètement… Bon, déjà, petit préambule, tout ce que je vais écrire est juste l’expression d’une réflexion personnelle…

Avez-vous entendu parler de ce qu’il se passe au 36 rue Botzaris et aux Buttes Chaumont à Paris ? Pour répondre à cette question, « piratons » le site www.botzaris36.org (son auteur en sera heureux, j’en suis certain 🙂 )

#Botzaris36 est un « hashtag » Twitter basé sur une adresse : le 36 rue Botzaris à Paris (XIXe). A cette adresse se trouve un bâtiment qui fut occupé pendant un mois par des migrants Tunisiens en provenance de Lampedusa où certains ont eu des papiers les autorisant à rester en Europe (Schengen) pour plusieurs mois. Le 16 Juin ces gens ont été mis à la porte par les autorités française sur ordre des autorités tunisiennes pour reclasser le bâtiment en tant qu’ambassade « annexe », contraignant par la même les migrants résidant ici à chercher une autre place où vivre. Sauf que les foyers étant vides et aucune structure n’étant prévue pour les accueillir, cela fait plusieurs jours qu’une trentaine de migrants dorment dans le parc des Buttes Chaumont, dans la précarité la plus totale, sous la pluie et harcelés par les autorités françaises.

Le second aspect de ce scandale est basé sur la présence d’archives du RCD, le parti du dictateur déchu de Tunisie, extrêmement compromettantes pour un certain nombre de politiciens (au moins) français comme tunisiens. Ces documents ont donc été protégés, à la veille du début du procès de Ben Ali, par les autorités tunisiennes et avec la complicité de la France, de la justice française. Le bâtiment bénéficie maintenant d’une exception d’extra-territorialité et ne peut être ouvert par la France qu’avec l’accord de la Tunisie. Les autorités de ces deux pays ont préféré garantir leurs intérêts personnels respectifs en faisant disparaître les documents plutôt que de garantir la sécurité et la dignité de près d’une centaine d’êtres humains contraints à dormir dans un parc et ce sous la pression policière quotidienne.

Devant cette injustice inacceptable des citoyens français se sont levés pour que les médias, les politiques et quiconque se sentirait concerné par la situation se préoccupe de redonner des conditions de vie décentes à ces gens et de garantir la mise à disposition de la justice de ces documents qui sont un pan entier de l’histoire de la Tunisie.

Bon, alors je ne sais même pas si il y a besoin de le préciser, cette description n’est pas forcément une image globale et fidèle de la réalité. C’est juste le témoignage de quelques citoyens comme les autres (la volonté en plus) qui trouvent qu’il n’est pas normal de laisser tomber des gens, d’aider une ambassade à mettre ses propres ressortissants à la rue pour protéger des dossiers sensibles, sans solution de secours. Ces citoyens, juste par solidarité, alors qu’ils ont un appartement et un confort de vie, auront préféré partager le quotidien de ces dizaines de tunisiens qui vivent dans une totale précarité. Rien que pour ça, bravo à eux et à tous ceux qui se sont mobilisés pour leur trouver des sacs de couchage, à manger, ou même ont proposé leurs voitures pour transporter tout ça…

Moi je suis loin, tranquillement installé à Toulouse, et j’ai suivi ça par Twitter… (CLIC). Et franchement, de suivre les aventures en direct, de les voir faire face aux orages de la nuit, au froid, aux passages incessants de la police, jusqu’à ce matin, où les cars de CRS sont arrivés pour une interpellation, ça fait quand même quelque chose… Merci à @MsTeshi pour les photos et le témoignage !

 

Alors pourquoi cet article ? Simplement parce que j’aimerais comprendre… Qu’est ce qui a poussé ces gens à penser qu’ils trouveraient le salut à Paris ? Qu’est ce qui les a amenés 36 rue Botzaris, dans ce batiment si particulier appartenant à un parti politique déchu ? Comment connaissaient-ils l’adresse ? Pourquoi les médias sont-ils capables de parler sans fin des soldes, du sujet du bac, mais sont incapables de parler de migrants abandonnés dans la capitale ? Ces mêmes médias indignés parce qu’un homme politique arrive au tribunal avec des menottes, accusé de viol, alors que le seul crime de ces migrants est de ne pas avoir de papier et aucun endroit où aller… Et là les menottes, tout le monde s’en fout… Pourquoi, alors que d’habitude certains profitent de tous les évènements possibles pour faire de la com’ démago, ce coup-ci c’est grand silence ?

Vraiment, je ne comprends pas… Ces derniers temps, on rabâche le fait que les médias changent, que Twitter et Facebook sont capables de tous les prodiges pour faire passer l’information, et se suffisent à eux mêmes… Et pourtant, des citoyens ont beau hurler autant qu’ils peuvent depuis plusieurs jours, aucun média, aucun politique ne réagit correctement et avec force. Pourquoi ? Le maire du XIXème a bien dit qu’il y avait un soucis et qu’il avait l’air indigné de tout ça, mais finalement c’est la mairie qui a envoyé la police, non ? Enfin à l’heure où l’on se félicite de la révolution arabe et des probables entreprises et partenariats qui pourraient en émerger, ce genre d’évènements a l’air de juste clairement faire chier nos responsables politiques.

Moi, j’en viens à me demander si chaque buzz qui explose n’est pas juste voulu, et qu’il n’est pas simple de passer sous silence ce qui nous emmerde… Ca remet quand même grandement la puissance des réseaux sociaux en question, non ?

LB.

Forfait téléphonie avec internet « illimité » ?

En bon geek, j’ai un smartphone… Mon forfait, c’est un forfait Neo 3 avec internet illimité 3G+ jusqu’à 500Mo, et débit limité par la suite…

Mais tant qu’on l’a pas dépassé, on s’en fout un peu, et ça parait un peu surréel… Et puis c’est quoi « limité » ?

Et pour la première fois depuis que je suis abonné, j’ai reçu ce joli texto :

Vous avez atteint la limite de conso Internet mobile fixée dans votre offre bouygtel : votre débit de surf est réduit et sera rétabli à votre prochaine facture

Et bah je peux vous dire qu’à ce niveau là ce n’est plus de débit « réduit » dont il faut parler ! C’est juste inutilisable !! Alors ok je ne m’attendais pas à regarder la télé en 3G, mais là quand même c’est abusé… Les notifications ne fonctionnent plus, je galère à checker mes mails, Twitter / Facebook n’en parlons pas… Je me demande même si c’est légal.

A l’heure où nous parlons IPV6, infrastructures, neutralité des réseaux et qui doit assumer le prix de tout cela, je suis finalement attéré de me rendre compte que cette foutue net neutrality n’existe d’hors et déjà plus… Il y a beaucoup à faire en tout cas sur les forfaits téléphones, au moins sur l’intitulé (« Internet mobile », ça veut dire quoi?!), pour ce simulacre d’internet où tout est mesuré, bridé, et où nous n’avons accès à rien de plus qu’aux pages web (exit ftp, ssh, et j’en passe…).

En tout cas ce soir je regarde mon smartphone avec tristesse, comme un beau poids mort qui ne me sert plus qu’à…. téléphoner. 🙁

LB.

Youtube rame chez vous ?

Vous avez peut-être remarqué que depuis quelques temps Youtube fonctionnait mal… Personnellement je n’arrive plus à regarder une seule vidéo sans que je doive attendre des plombes que le buffer ne se re remplisse. Si c’est le cas, sachez que vous n’êtes pas un cas isolé, et l’ami Korben en a fait un super article « FAI – La stratégie du pourrissement » à lire absolument !
Continuer la lecture de Youtube rame chez vous ?