Dart Flight School à Lille

Dart Black

 

L’un de mes premiers objectifs de l’année était de me lancer dans la vie associative à Lille. L’occasion s’est très vite présentée : avec la sortie de Dart en version 1.0 (et maintenant 1.1), Google a décidé d’organiser partout dans le monde ce qu’ils ont appelé des DART FLIGHT SCHOOL ! 

Le principe ? Google nous fournit des ressources, codelab, tutoriaux, entre autre par l’intermédiaire de Seth Ladd, Dev Rel autour du langage, et nous soutient logistiquement parlant, bref, ils investissent énormément pour la promotion de Dart.

J’ai profité de tout ça pour créer le Google Developer Group Lille par l’intermédiaire d’un groupe meetup. Meetup a quand même cet avantage de fédérer assez facilement une communauté, en tout cas sur Paris ça fonctionne très bien !
Je suis donc à la recherche de speakers autour des technologies Google, que ça soit pour du front (AngularJS, Dart, GWT (?)…) ou du back (Google AppEngine, ComputeEngine, Cloud Storage…). N’hésitez pas si vous voulez vous lancer !

Lille a l’air de profiter d’une communauté de développeurs assez active et j’ai pu déjà rencontrer quelques groupes très sympas, dont le Chti’Jug, le Chti’JS, l’espace de coworking du Mutualab, ou encore les gens de TakeOff. Mais j’imagine qu’il reste encore un peu de place pour quelques motivés !

Dart

Dart sera donc le premier sujet abordé. Je ne connais que très peu le sujet, et j’ai hâte de voir ce que ça peut vraiment donner. Un vrai langage côté browser, sur le papier ça me plait. Mais en vrai nous savons très bien que la VM Dart ne sera jamais intégrée à IE ou Firefox, alors pourquoi Dart ? Avec ma vision lointaine, je vois en positif que le langage a été conçu pour le Web. Le data-binding, une syntaxe moderne, Javascript a trop de faiblesses que Dart comble. Qui plus est, Google n’investirait pas autant d’énergie si ils n’y croyaient pas !
Mais à côté de ça, j’ai bien peur que Dart ait toujours besoin d’être compilé en Javascript, et l’idée ne me plait pas du tout. Qui plus est l’écosystème Javascript est en train d’exploser que ça soit dans les frameworks ou l’outillage ! TU et intégration continue ne sont plus des gros mots pour le front…

Pour vraiment juger il faut essayer, alors, le 13 février, venez essayer avec moi ! 

Démarche de recrutement : comment ne pas tomber au 42ème étage…

Bientôt un an que je suis développeur Parisien, le temps est passé vite… Cet article sera une tentative de feedback, histoire de raconter comment, et pourquoi je pense avoir fait le bon choix.

Petit retour en arrière…

Ne soyons pas mesquin, pour ma précédente, et première expérience professionnelle, j’aurais pu tomber sur bien pire ! (Citons les : Infotel, à Toulouse). J’y ai bossé au forfait plus de 4 ans, principalement pour Airbus… Une bonne ambiance, de très bons amis et une structure très professionnelle dans la gestion des projets, j’y ai vraiment énormément appris. Le problème d’une société de service Toulousaine, c’est qu’il est souvent difficile de toujours proposer à ses collaborateurs des projets super excitants quand son plus gros client s’appelle Airbus. La façon de faire d’Airbus est de mettre sur le marché des pools de projets, avec des choses plus ou moins funky, et si une SSII le gagne, c’est du boulot assuré pour 50 personnes pendant 3 ans au moins… Autant dire que pour l’entreprise, difficile de refuser.
La conséquence directe avec ce genre de projets, c’est que Struts 1, JSP et IE6, à Toulouse, ça nous connait ! 🙂 La marge de manœuvre technique était assez faible avec un client comme celui-là, d’après mon expérience en tout cas.

Bref, on se lasse un peu vite du contenu purement technique. Pour palier à ça, mon réflexe a été de me tourner vers le Toulouse JUG. Et là, paf, une révélation! On se met à rencontrer plein de geeks qui codent avec plaisir, et qui sont payés pour le faire 😉 Et puis ça permet de découvrir, se tenir à jour, de discuter, de se faire peu à peu un cercle de connaissances, tout en partageant Tariquet, Saucisson et autres mets raffinés !

Comment en sortir ?

Vint le jour où j’ai voulu déménager pour Paris… Bon. Comment trouver du travail et surtout comment s’y retrouver ? Solution de facilité : un CV sur Monster…. Hors de question. C’est un peu comme ça que j’avais trouvé ma première boite, mais la donne avait changé, j’avais un peu d’expérience, et ce coup-ci j’avais envie de choisir mon entreprise, et pas l’inverse. J’étais encore partant pour une SSII, je voulais voir différents types de mission, plus courtes si possibles, techniquement plus sympas, et SURTOUT, sentir que ma boite était derrière moi, soutenait la communauté des développeurs et en voyait la vraie plus-value. Avec ces critères, le premier site sur lequel je me suis dirigé est le site… du Paris JUG ! Et hop, colonne Sponsors… Une 15aine de sponsors, parfait, j’ai même le choix ! A partir de là, on commence à s’inscrire à des mailings lists de développeurs parisiens pour prendre la température, commencer à connaître les noms qui comptent… On suit les gens sur Twitter, et rapidement on voit que l’un des Jug Leader parisien tient un site de recrutement orienté offres de qualité, pour développeurs passionnés… (Coucou Nicolas Martignole, et merci pour ton site de recrutement !). Ma méthode a été simple, j’ai bêtement filtré les offres d’emploi disponibles avec les sponsors du Paris JUG que j’ai repérés, pour tomber à 4 ou 5 entreprises. Et voilà, si on enlève 2 ou 3 autres repérages relatifs aux salaires, je n’ai vraiment postulé que dans ces quelques sociétés. Pour être honnête, je ne les connaissais pas, mais je savais que je signerais chez l’une de celles-là, si j’étais à la hauteur, bien entendu.

La suite, c’est une touche de hasard, des emplois du temps compliqué (gérer ses entretiens à 800km, ce n’est pas si simple 🙂 ), du feeling, et un petit détail qui m’a aidé à me décider : le 42ème étage ! Vous en avez surement entendu parler, de cette Web-Série bien geek caricaturant les SSII, leurs gestions des ressources humaines inexistantes, et leurs perfides commerciaux :p J’ai aimé la façon dont Sfeir, la SSII à l’origine de la Web Série, voulait se démarquer de ses concurrentes de façon originale, sans trop se prendre au sérieux. Je ne vais pas le cacher, les autres entretiens parallèles s’étaient aussi très bien passés, et je n’avais pas trop de critères objectifs pour choisir. Alors voilà, le choix d’une entreprise ne tient pas à grand chose des fois… Quelques entretiens plus tard, j’avais signé !

Bilan

Durant cette année, j’aurais assisté, avec le soutien de Sfeir, à Devoxx France, à Devoxx World, je suis encouragé à venir échanger avec mes collègues une fois par mois autour de différents sujets techniques (les BOFs), j’ai rencontré des collègues passionnés, je me surprends à vouloir apprendre la programmation aux plus jeunes, on m’a même envoyé à La Rochelle pour en parler (au JUG Summer Camp)… Pour l’anecdote, si vous fouillez dans certains épisodes de la deuxième saison de 42ème étage, vous pourrez même tenter de me reconnaître ! (Oui oui, chez Sfeir, nous sommes plein de talents cachés !)
Plus concrètement je commence à me dépatouiller en Scala, je connais tous les buzz word et les noms des 1000 frameworks du moment, et encore, tout ça c’est sans compter les collègues motivés qui m’ont emmené des dizaines de fois rencontrer plein d’enthusiastics du Paris JUG, du GDG Paris, aux Meetup HTML5, au Paris Scala User Group, et j’en passe !

Bref, professionnellement cette année a été vraiment très riche. Et je pense que les choses auraient été moins cools si je m’étais entouré différemment en arrivant à Paris !

En espérant que ma démarche puisse aider l’un d’entre vous, et surtout vous croiser dans un évènement bien geek en 2013 !

LB.

ANNEXES

Sites de recrutement auxquels je me fierais facilement :

Liens relatifs à SFEIR et la web-série 42ème étage :

 

[Meetup] HTML5, CSS3 et pizzas : Quatrième édition

Comme annoncé hier, voici la quatrième édition du meetup HTML 5. On ne change pas une équipe qui gagne, avec John Karp et Sylvain Weber aux commandes. Nous étions encore plus de 100 personnes pour cette édition, et chose amusante, plus de la moitié de la salle venait pour la première fois ! Comme quoi la communauté HTML5 est active, et ça intéresse du monde (surtout quand on voit le programme de la semaine à Paris…).

 

Quoi de neuf sur la planète HTML5 ?

http://sylvainw.github.com/HTML5-Future/juin.html#/home
Par Sylvain Weber, CEO et co-fondateur de Kontest, ancien Googler.
Chaque mois, Sylvain explore le web et l’univers HTML5 à la recherche des dernières pépites et démos sorties récemment. Il vous partagera ses dernières découvertes.

Nous avons retrouvé avec plaisir Sylvain Weber, pour sa coutumière présentation des dernières nouveautés et sites cools sur lesquels il a pu tomber ces derniers temps. Sa présentation est toujours disponible sur Github, et comme toujours, il FAUT la parcourir et cliquer sur tous les liens ! Ce qu’il faut surtout retenir, c’est que plus on avance et plus la 3D prend une place importante dans le web design, que ça soit avec les effets CSS, ou le WebGL. On peut faire des effets vraiment chouettes, et exploitables (paperfold : https://developer.mozilla.org/en-US/demosdetail/paperfold-css/launch ou encore les effets de lumière : http://attasi.com/labs/ipad/ ).
Un niveau de 3D au dessus, on peut voir émerger ce qui est faisable en WebGL, avec de la motion capture.

Une fois n’est pas coutume, mon site bluffant de la semaine en WebGL, c’est la visite de Versailles… Chapeau à l’équipe qui l’a fait : http://www.chaostoperfection.com/

 

Les derniers jouets CSS3 et HTML5 au service d’un jeu basé sur Canvas

http://blogs.msdn.com/b/davrous/archive/2012/04/10/modernisez-vos-jeux-html5-canvas-partie-1-mise-224-l-233-chelle-mat-233-rielle-amp-css3.aspx
Par David Rousset, Windows 8 & HTML5 Developer Evangelist chez Microsoft France.
Nous verrons comment utiliser CSS3 Grid, transitions & 3DT ainsi que l’offline, le drag’n’drop et les Files APIs pour améliorer l’expérience d’un jeu basé sur la balise <canvas>.

David n’a pas été du tout vernis avec les dieux du code… Il s’est risqué à vouloir faire du live coding pour nous montrer comment il avait résolu ses différentes problématiques, et évidemment, rien n’a marché. Un bête problème de cache surement, mais il avait tout prévu, et avait sous la main une version terminée qu’il a pu nous montrer et nous expliquer ! Bref, malgré l’effet démo, on voit tout de suite qu’il y a du chouette travail derrière tout ça, avec de bons conseils pour l’interopérabilité entre les différents navigateurs. Je vous encourage donc vivement à aller lire son blog qui est aussi instructif que détaillé.
Pour l’anecdote, c’était rigolo de voir un speaker faire une présentation sous Windows, avec Visual Studio, en utilisant Internet Explorer… On a pu apprécier le sens de l’humour et l’autodérision du speaker, c’est plutôt agréable dans un monde où les gens sont assez bornés à un seul outil et une seule techno !

 

HTML5 et la Vidéo

http://pierreloicdoulcet.fr/video/#/
Par Pierre-Loic Doulcet, Responsable Pédagogique, Section Game Design & Programming à Isart Digital.
L’un des apports d’HTML5 qui a fait le plus parler de lui est le support de la vidéo. Qu’en est-il aujourd’hui et comment pouvons nous intégrer la vidéo de manière innovante dans les pages web ?Durant ce talk nous ferons un tour d’horizon des usages innovants de la vidéo en ligne et des librairies permettant ces innovations.

Pierre-Loic a commencé par nous faire un petit historique des technologies possibles pour intégrer de la vidéo dans une page Web. On retiendra surtout qu’avant l’arrivée de la balise Video d’HTML5 en 2008, Flash avait un quasi monopole depuis 1996. Depuis 2008, les principaux sites de vidéo en ligne migrent progressivement vers l’HTML5. Mais quid de l’innovation ? Pour Pierre-Loic, on est en train de perdre du temps. La migration, poussée par le refus d’Apple d’embarquer Flash, aurait du être l’occasion d’innover en utilisant toute la richesse qu’offre la balise Video. En effet, il est maintenant possible de manipuler la vidéo, d’intéragir avec elle, comme élément natif du DOM. Alors Youtube en profite juste pour superposer de la pub, mais on peut aller beaucoup plus loin. Quelques liens : http://pierreloicdoulcet.fr/video/#/5/4
La suite de la présentation est l’occasion de parler de Popcorn.js qui doit rendre les vidéos « programmable, interactive, immersive et pilotable par des évènements ». Quelques liens encore : http://pierreloicdoulcet.fr/video/#/9
L’objectif de sa présentation était vraiment de nous montrer qu’en quelques lignes on peut faire des choses assez spectaculaires, et qu’il est temps de se lancer… Encore faut-il avoir un cas concret d’intégration ! Mais l’intéraction avec le contour de la vidéo, le texte, des ressources qui viennent enrichir une vidéo à des moments clés, ce sont des choses que l’on devrait retrouver de plus en plus.

 

Bref, des idées plein la tête, pour une session encore bien sympathique. Ils ne savaient pas encore si on referait une session cet été, mais au pire des cas, j’y retournerai avec plaisir à la rentrée, avec pourquoi pas, des choses à présenter !

LB.

[Meetup] HTML5, CSS3 et Pizzas : Troisième édition

Et voilà la troisième édition du Meetup HTML5 ! On va faire un compte rendu qui sera un peu moins détaillé que celui de la dernière fois, mais c’est au moins l’occasion de mettre à disposition les différents slides.

Ce coup-ci, même si Intel a encore gentiment sponsorisé la soirée, pas de speech d’introduction de leur part. Nous rappellerons quand même qu’ils lancent un « Application Store » basé sur HTML5, appelé AppUp.
Continuer la lecture de [Meetup] HTML5, CSS3 et Pizzas : Troisième édition

HTML5 Meetup

Jeudi 16 février a eu lieu l’évènement HTML5, CSS3 & Pizzas à l’IESA dans Paris. Ma première soirée geek à la capitale ! Organisée par le biais du site meetup.com, je me suis inscrit à cette soirée un peu par curiosité avec quelques collègues. Quelques mots sur l’organisation, qui apparemment était une première sur ce format : l’IESA est en plein dans Paris (2ème arrondissement), dans de chouettes locaux, avec plein de matos. En tout cas ils ont l’air gâté ! L’organisation promettait de l’HTML 5 et des pizzas, et franchement niveau pizza on n’a pas été en reste non plus, c’était vraiment très bien, bravo à eux, surtout qu’on devait être une bonne centaine (et je crois qu’ils n’imaginaient pas autant).
Continuer la lecture de HTML5 Meetup